L'ALLAITEMENT MATERNEL


L'allaitement maternel étant le moyen le plus naturel de nourriture du bébé, nous allons examiner successivement : le processus de lactation, les différentes catégories de lait maternel, les avantages de l'allaitement et ses inconvénients.

LE PROCESSUS DE LACTATION

Le dispositif de lactation est basé sur les glandes mammaires et marqué par les influences hormonales complexes, les estrogènes et la progestérone. Le processus de lactation débute au niveau de l'acinus, pour se terminer au téton, après une combinaison des effets de l'ocytocine, de la succion du bébé et du réflexe d'éjection vers la sortie. La lactation des seins de la maman, démarre dès la naissance.

LES DIFFERENTES CATEGORIES DE LAIT MATERNEL

La composition et l'apparence du lait maternel varient avec l'âge du bébé.

LE COLUSTRUM

Le colustrum est le lait produit par la maman pendant les 2 ou 3 premiers jours suivants la naissance du bébé. Il s'agit d'un lait relativement épais, translucide ou un peu coloré, qui est à même de répondre aux besoins physiologiques fondamentaux du nouveau né. Peu abondant au démarrage, avec une fourniture comprise entre 20 et 50 ml par tétée, il est particulièrement riche en cellules vivantes et en anticorps.

Le colustrum renferme une grande quantité de protéines (23 gr par litre), des éléments de croissance, de nombreuses vitamines, des oligosaccharides (sucres directement assimilables dans l'organisme), des acides aminés (20 %) et des sels minéraux.

LAIT DE TRANSITION OU LAIT COLOSTRAL

Après les premiers jours, la consistance du liquide se fluidifie, en même temps que la quantité augmente brutalement. C'est ce qu'on appelle « la montée de lait ». A ce moment là, le bébé ingurgite un lait de transition appelé aussi lait colostral, fait d'un mixage de colustrum et de lait a maturité.

LAIT A MATURITE

Aux environs de deux semaines après la naissance, la couleur du lait se modifie légèrement, sans que ses qualités nutritives en soient altérées. Il s'agit du lait à maturité, qui est de plus en plus riche en lipides et qui est produit en quantité croissante. Le lait à maturité peut suffire pendant les six premiers mois du bébé. Si le sein maternel est sollicité, il peut nourrir le bébé puis le très jeune enfant jusqu'à 2 ans !

LES AVANTAGES DE L'ALLAITEMENT MATERNEL

Les avantages de l'allaitement au sein sont nombreux comme nous allons le voir ci-dessous.

AVANTAGES DE L'ALLAITEMENT AU PLAN ALIMENTAIRE

Ainsi que nous venons de le constater, pendant les premiers mois, la production mammaire peut satisfaire les besoins nutritifs du bébé. Il est incontestable que le lait maternel est d'une digestion facile et il apporte une énergie maximale au nouveau né et au bébé. En plus, la composition naturelle du lait et l'évolution de cette composition, se réalise en adéquation avec ses besoins et au fur et à mesure de son âge.

LES AUTRES AVANTAGES DE L'ALLAITEMENT MATERNEL

Il a été prouvé que la tété et le lait maternel satisfont pleinement les besoins immunologiques et affectifs résultant de la très forte croissance et des mutations du petit humain. Les enfants nourris au sein, sont plus résistants aux infections. C'est notamment le cas en ce qui concerne les gastro – entérites, les otites, mais la liste n'est pas exhaustive.

Par ailleurs, l'allaitement est vécu par la maman, comme un prolongement naturel et sans rupture, de la grossesse.

LES INCONVENIENTS DE L'ALLAITEMENT MATERNEL


LES INCONVENIENTS PRATIQUES

L'allaitement maternel est souvent perçu par la mère comme une contrainte car elle impose à la maman une nouvelle disponibilité, alors qu'elle vient déjà de vivre de longs mois de grossesse. Il ne faut pas oublier que la tétée peut durer jusqu'à trois quarts d'heure !

Pendant la période de l'allaitement, elle devra être en quasi permanence à la disposition de son petit bébé. D'ailleurs, même lorsque le rythme des tétées sera plus stable, l'autonomie de la mère ne dépassera pas trois ou quatre heures. D'autre part, pendant les séances d'allaitement, la mère peut ressentir un peu de fatigue.

Il est incontestable que la presque totale obligation de disponibilité de la mère allaitante, est incompatible avec la reprise d'une activité professionnelle. En effet, la maman qui débute un allaitement sait qu'elle devra y renoncer au bout de quelques semaines.

L'allaitement requiert une bonne alimentation de la maman, ce qui en soi est déjà une contrainte. Cependant, cette alimentation riche, risque de retarder le retour au poids d'avant la grossesse.

Il est évident que la consommation de drogue est totalement prohibée et que la consommation de tabac, d'alcool et autres excitants est fortement déconseillée.

LES MOTIFS PHILOSOPHIQUES

Certaines féministes considèrent que l'allaitement est contraire à l'émancipation de la femme et au partage des tâches au sein du foyer. Elles considèrent que les femmes doivent avoir le choix, et qu'elles ont le droit de refuser l'état de mammifère. Commentant son livre « Le conflit, la femme et la mère », édité chez Flammarion, Elisabeth Badinter a déclaré : « Nous n'appartenons pas à l'espèce des babouins, qui font tous la même chose ».

L'idée est également avancée par certaines féministes, que la séparation précoce entre la mère et l'enfant, éviterait les risques de la fusion mère/enfant. Il va sans dire que ces arguments sont fermement contestés par d'autres penseurs.